mercredi 10 février 2016

Et votre député ?

Il a beaucoup été glosé sur la séance de lundi à l'Assemblée nationale où l'hémicycle était presque désert au moment du vote sur l’article 1er du projet de révision constitutionnelle visant à inscrire dans la loi fondamentale le régime de l’état d’urgence. Je ne reprends pas ici les raisons qui sont à l'origine de l'absence des 3/4 des députés. Certaines sont valables (il y a toujours une dizaine de commissions en même temps que les séances plénières, par exemple), d'autres moins (présence en circonscription...), d'autres pas du tout acceptable (cumul de mandats)... 
Ce qui me parait intéressant, c'est de voir, nommément, ce qu'ont fait nos députés, présents, absents ou qui ont délégué leur vote (sur ce point voir le site de l'AN : accueil puis rôle et pouvoirs, puis fiche de synthèse n°44)... Je me contenterai du Nord et du Pas-de-Calais. Voilà la méthode à suivre : vous récupérez la liste des députés des circonscriptions choisies (sur Google, c'est facile), et, sur le site de l'assemblée nationale, vous comparez avec ceux qui ont voté lundi... car les non-participants au vote n'y figurent pas (pas de délation, surtout !). 
Oui : a voté (directement ou par délégation de vote). Non : n'a pas voté. 

Nord (5 sur 20 ont voté)

Pas-de-Calais (4 sur 12 ont voté)

mardi 9 février 2016

Ce que j'ai conseillé au FN

Le FN s'est réuni en séminaire pendant 3 jours, parce que malgré les 6,8 millions de voix recueillies en décembre au premier tour des régionales, pas une seule région, ni un seul département ! Et adieu les présidentielles…
Le FN est " un danger pour la démocratie ", jugent 56 % des Français (sondage Sofres pour Le Monde), soit le même score qu'en 2011, quand Marine Le Pen a succédé à son père, mais moins 2 points et moins 9 points par rapport à 2015 et à 2013 !
63 % des personnes interrogées se disent toujours en désaccord avec les idées défendues par le Front national, tandis que 54 % d'entre elles considèrent qu'il a simplement vocation à rassembler les votes d'opposition. Enfin, 62 % des sondés assurent ne pas avoir l'intention de voter FN à l'avenir. 
Pour alimenter leur "brain-storming" du week-end dernier, M. Le Pen m'avait demandé de faire des propositions. 
Pourquoi à moi, adversaire déclaré de ce parti ? Probablement pour faire éclater les idées "convenues" que ne manquerait pas d'avoir la nomenklatura du Parti. MLP espérerait, certainement que je jouerais le jeu et je le fis. 
Me suis-je fait payer ? Bien sûr que non... L'argent n'a pas d'odeur, mais cela dépend laquelle...
Ai-je eu beaucoup de travail ? A vrai dire : non, tellement les idées tombaient sous le sens...
Pourquoi je dévoile aujourd'hui ces conseils ? Parce qu'il semblerait qu'aucun de mes conseils n'ait été retenu et que j'en suis fort meurtri et comme je n'ai signé aucun contrat d’exclusivité…

Bon, voici mes 10 propositions "constructives" que j'ai baptisées : "Pour un nouveau FN plus fort que jamais !"

Concernant la représentation FN : 
1- beaucoup de maires élus en 2014 donnent une très mauvaise image du FN, en particulier Briois, Rachline, Ménard et Engelmann. Pour éviter le fiasco de 1995, il convient de les remplacer immédiatement pour repartir sur de nouvelles bases;
2- les conseillers départementaux et régionaux sont pour la plupart incompétents et cela commence à se savoir. S’ils démissionnaient tous en prétextant qu'ils ne servent à rien... Imaginez le tsunami en Picardie-Nord-Pas-de-Calais et Paca… 
3- les 4 parlementaires FN ne sont pas audibles et s'ils quittaient leurs fonctions avec fracas, le FN pourrait revendiquer, pour se faire entendre, la proportionnelle, ce qui lui assurerait quelques dizaines de parlementaires, lors des élections suivantes;

Concernant le programme FN :
4- les Français sont pour l'euro. Il faut aménager la sortie de l'euro en proposant, dès maintenant, un référendum pour 2030 et préparer ainsi les esprits à cette éventualité;
5- l'Europe est, globalement, appréciée par nos concitoyens. Le FN serait bien avisé de réclamer la présidence de la Commission européenne pour faire évoluer l'UE dans son sens. Pour être cohérent, il faut exiger que les députés européens frontistes  soient les plus assidus du Parlement européen;
6- il faut "actualiser" certaines propositions-phares du parti. Par exemple : la préférence nationale ne serait mise en œuvre qu'au mérite (celui qui a le plus d'enfants ou le diplôme le plus élevé ou même celui qui parle le plus de langues). De même pour le rétablissement de la peine de mort : elle ne concernerait que les condamnations par contumace. En matière de sécurité, il est temps de passer à une conscription obligatoire de 5 ans, ce qui rassurerait les Français car notre pays aurait, ainsi, en permanence, 2 à 3 millions de militaires qui veilleraient sur eux. Cela ferait également baisser le chômage de façon très significative;
7- dans la lutte contre le chômage, une autre proposition devrait le réduire à zéro : les jeunes qui n'obtiendraient pas leur bac seraient tenus, pendant 3 ans (avant la conscription obligatoire) à un service dans les quartiers difficiles.

Concernant Marine Le Pen :
8- elle doit, avant la fin mars, et pour commencer la campagne des présidentielles dans de bonnes conditions, perdre 10 à 12 kilos. Les Français aiment les silhouettes « mannequin » (d’où l'engouement pour la filiforme Marion Maréchal-Le Pen);
9- il vaudrait mieux qu'elle ne lève plus les bras, paumes en l'air, car les Français assimilent cela à l'expression favorite de son père : "mains propres". Or... D'ailleurs, le FN doit entamer une campagne d'éradication des éléments qui le discréditent : tous ceux aux propos grossiers, racistes, néo-nazis ou qui fraudent le fisc. Des dizaines de milliers d'adhérents en moins, mais de nouveaux militants en recherche de probité...
10- si MLP échoue une nouvelle fois à l'élection de 2017, il conviendra de procéder, illico, à son remplacement par sa nièce. Pour éviter toute vacance de pouvoir, pas besoin de pseudo-élection et de soi-disant démocratie. Les militants sont déjà convaincus par MMLP...

lundi 8 février 2016

Hénin-Beaumont est devenue une véritable dictature !


Depuis son accession à la mairie, le FN n'a eu de cesse de faire taire tous ceux qui pouvaient porter atteinte à sa "vérité".
Ne revenons pas sur les événements précédents : la Ligue des Droits de l'Homme virée de la ville, un arrêté municipal pour empêcher les Roms de mendier (texte heureusement censuré par le Préfet et la justice), pas de subvention au Secours populaire (parce que politisée), opposition municipale ridiculisée... A cette première étape consistant à museler toute velléité d'opposition, succède une deuxième étape toute aussi digne d'une dictature : il faut faire taire la presse ! Or, à Hénin-Beaumont , il n'y a plus qu'un journal local. Cela fait des années qu'il est pris pour cible par la municipalité. Tout s'accélère depuis que La Voix du Nord a pris position contre le FN à l'occasion des régionales et le chef d'édition d'HB a été la cible d'attaques haineuses... 
Lors d'une réunion à la CAHC (Agglo Hénin-Carvin), jeudi dernier, les élus de gauche (dont le député Kemel) ont réaffirmé leur soutien aux journalistes. La Voix rapporte les propos du député :  « Steeve Briois a carrément dit qu’il avait le droit de casser la presse et mettre son opposition en ordre et que, sur le fond, le seul projet de territoire qu’il portait était que moi et mes collègues disparaissions tous aux prochaines élections ! » Ire du maire d'HB qui réplique sur sa page Facebook (6/2) : "La voix du nord d’Henin-Beaumont officiellement un tract socialiste". Et ajoute (défense de rire) : "Nous allons continuer à défendre la liberté d’expression, le droit de critique et le pluralisme politique contre la pensée unique" (sic).
Même dans le journal municipal, payé par les impôts des Héninois, cet organe de propagande multiplie les attaques contre La Voix et l'opposition municipale. David Noël, conseiller municipal communiste, adresse une lettre au maire en lui écrivant ceci : "Dans le nouveau numéro du magazine municipal, vous consacrez votre éditorial et trois pages à attaquer la Voix du Nord et l’opposition municipale avant de vous en prendre à nouveau à l’opposition dans la page des tribunes politiques. Vous vous arrogez même un «droit de réponse » en-dessous de notre tribune(...)
Par deux fois, je vous ai adressé des demandes de droit de réponse. Vous n’avez même pas pris la peine de répondre à mes courriers.
Votre silence est à l’image de votre comportement et montre quel individu méprisant et sectaire vous êtes.
Dans la « tribune du groupe majoritaire » vous nous accusez d’avoir jeté aux oubliettes «des décennies d’histoire de luttes sociales, dilapidant l’héritage de Guesde, Jaurès, Salengro, Blum »… Vous ne manquez pas de culot. "
Au moment où le FN se pose des questions sur son avenir, alors que les résultats des départementales et des régionales, ainsi que les sondages, démontrent qu'il ne peut gagner les présidentielles quel que soit l'adversaire, on peut se demander si l'attitude anti-démocratique, consistant à empêcher toute opposition de s'exprimer, ne va pas renforcer la répulsion d'une majorité de Français contre le FN. Oh certes, à Hénin-Beaumont, les gens sont aveuglés par la propagande, mais en dehors de la ville, la population n'est pas dupe de la volonté dictatoriale du FN.
Pour illustrer cet aveuglement , voici un commentaire paru, sur la page FB de S. Briois, en date du 6/2 sous un post fustigeant La Voix du Nord :
Genevieve Choveton Caillat Limonta Le meilleur moyen de couper l'herbe sous le pied de tous ces TRAÎTRES c'est de ne plus acheter leurs TORCHONS!!De mon côté je ne les achete plus depuis longtemps!!Et je ne vais pas non plus les consulter sur Internet!!Mon seul journal d'informations c'est V Actuelle et les réseaux sociaux tel que B Voltaire et le site du FN et ma radio préférée RADIO COURTOISIE!Mais je n'oublie pas le site de TV Libertés qui est aussi un très bon organe de REINFORMATION !!et il en a beaucoup d'autres Tel que POLEMIA ,le Salon Beige,le Rouge et le Noir etc. etc...!!A chaque un de faire son choix et même de tous les consulter!!!Bonne journée à tous et que Dieu vous garde!!!

Tout y est ! 
A noter que cette dame est une habituée des sites d'extrême-droite, puisqu'en dehors des sources d'information d'extrême-droite qu'elle cite, c'est une fan de Rachline (maire de Fréjus) et de Christian Vanneste (ex-député de Tourcoing, de sinistre mémoire) ! Comme beaucoup des commentateurs hystériques sur la page FN de Briois, elle annonce qu'il y a longtemps qu'elle ne lit plus La Voix du Nord. On aimerait lui demander comment elle s'informe sur l'actualité locale et pourquoi elle voue ce journal aux gémonies alors qu'elle ne le lit pas ! Il est vrai que cette dame de 80 ans habite Sorgues (Vaucluse), autre terre d'élection du FN... 

On ne peut se contenter de faire d'HB un repoussoir pour ceux qui auraient pu être tentés par un vote FN, il faut que cesse cette main-mise sur une des libertés essentielles de notre République : celle de penser et s'exprimer librement ! Guesde, Jaurès, Salengro, Blum, cités en appui de la chasse aux sorcières, cela fait rire sur le moment, mais après-coup, on se dit que Briois et ses comparses n'ont aucune limite dans la manipulation !


dimanche 7 février 2016

Du nouveau en politique ?

La démarche suivante d'un outil de désignation d'un candidat à la présidentielle m'a séduite parce qu'elle est réellement démocratique : n'importe quel citoyen pourra se porter candidat et les organisateurs ne pourront pas se présenter.
Bien sûr, le programme fera l'objet d'un débat démocratique avec des règles précises d'élaboration. 
Je vous convie à soutenir LaPrimaire.org, après, bien entendu, avoir pris connaissance de cette démarche originale et bien construite...

LaPrimaire.org, l’outil démocratique pour renouveler notre classe politique

Alors que durant le mois de janvier 2015, plusieurs appels à organiser des primaires partisanes ont été lancés, il nous semble important d’expliquer pourquoi ces primaires partisanes, qu’elles soient de droite ou de gauche, ne constituent pas une réponse efficace ni pour renouveler notre classe politique, ni pour faire émerger de nouvelles idées.

samedi 6 février 2016

Non, je n'y crois pas ! MLP : une menteuse ? Pas possible...


Marine Le Pen remporte le prix du menteur en politique de l'année

LE VRAI DU FAUX par Antoine Krempf vendredi 5 février 2016

Marine Le Pen décroche le prix du menteur en politique 2015 © Maxppp
AA : Montre-t-elle ses mains propres ?

La présidente du Front national a remporté ce vendredi la deuxième édition du prix du menteur en politique pour ses nombreuses fausses affirmations sur les migrants pendant la campagne des régionales.

Marine Le Pen a été choisie par le jury pour son accumulation d’affirmations fausses sur les migrants. Par exemple, sur l’ampleur de la vague d’arrivantssur leur sexe et leurs motivationssur le faux assaut de migrants contre des pompiers à Calais ou sur le djihadisme. Des contre-vérités martelées lors de la campagne des régionales alors que la question n’est pas dans les compétences des Conseils régionaux.
La présidente du Front national succède à Nicolas Sarkozy pour ce grand prix du menteur en politique. Vainqueur sortant, l’ancien président bénéficiait d’un "Totem d’immunité" cette année. Ce prix du menteur en politique vise à inciter la classe politique à moins mentir et encourager le grand public à vérifier les discours politiques.
Le jury présidé par le politologue Thomas Guénolé était composé de six journalistes : Mélissa Bounoua Reader / Slate, Alexandre Devecchio FigaroVox / Le Figaro, Hugo Domenach Le Point, Samuel Laurent Les Décodeurs / Le Monde, Cédric Mathiot Désintox / Libération, Antoine Krempf Le Vrai du Faux / France Info.

Le reste du palmarès

Prix spécial du jury :

Patrick & Isabelle BALKANY (LR), pour l’ensemble de leur carrière.

Prix « Un certain regard » (ex æquo) :

- Pierre LELLOUCHE (LR), pour réussir l'exploit de produire un droit de réponse "à la bien pensance" aux articles ayant pointé son intox sur les indemnités accordées aux réfugiés... dans lequel il reconnaît avoir dit n'importe quoi. 

Prix Robocop 

Bernard CAZENEUVE (PS), pour avoir relayé la version mensongère du Raid selon laquelle l'assaut de Saint Denis s'est fait sous un déluge de feu des terroristes.

Le Cumulard de l'année 

Jean-Yves LE DRIAN (PS), pour son cumul des fonctions de ministre de la Défense et de président de la région Bretagne, en contradiction flagrante avec un engagement solennel de François Hollande.

Meilleur second rôle féminin 

Lydia GUIROUS (LR), éphémère porte-parole du parti Les Républicains, pour avoir prétendu que la France est le pays européen qui accueille le plus d'étrangers.

Meilleur second rôle masculin

Christian ESTROSI (LR) pour son virage à 180 degrés, digne des plus belles courses de moto, sur la position à tenir à droite face au Front national.

Meilleur costume

Bernard CAZENEUVE (PS), pour avoir exagéré le nombre de reconduites à la frontière afin d'assurer qu'il est plus ferme que la droite lorsqu'elle était au pouvoir. 

Prix spécial de l’Audace statistique

François HOLLANDE (PS), pour avoir tenté de vanter le "bon bilan" de plus de 3000 perquisitions sous état d’urgence alors qu’elles ont abouti à... seulement 4 vraies procédures antiterroristes .

 Prix "Jeune espoir" 

Laurent WAUQUIEZ (LR, 40 ans), pour sa spectaculaire accumulation de mensonges, sur lui-même, pour se construire un personnage public globalement factice, et sur de multiples sujets politiques (par exemple sur les relations politiques entre Charles De Gaulle et Guy Mollet). 

Au sujet des commentaires


Après 3 jours de réflexion, et je remercie ceux qui y ont contribué, je vous livre les conditions dans lesquelles je validerai dorénavant les commentaires.
Je ne publierai pas ceux comportant :
- des propos diffamatoires ou injurieux, puisque susceptibles de provoquer des actions en justice contre moi-même;
- des insultes de toutes sortes (y compris des expressions telles que : "vous êtes nuls", etc);
- des accusations ou des attaques contre des personnes, sans aucun commencement de preuve; 
- des faits rapportés sans aucune indication de leurs sources (auteur et date).

Si votre message n'est pas paru et vous n'en comprenez pas les raisons, écrivez-moi, en reprenant votre commentaire non publié (je ne les conserve pas) et je pourrai vous expliciter les raisons de mon choix...

vendredi 5 février 2016

Les dérives du FN à Hénin-Beaumont

FN versus « La Voix du Nord », nouveau round à Hénin-Beaumont


Permalien de l'image intégrée

"L'incroyable dérapage de La Voix du Nord". Voilà la "une" de Hénin-Beaumont c'est vous, le journal de cette ville dirigée depuis 2014 par le maire FN Steeve Briois. Une attaque frontale contre ce quotidien local, une de plus, car les services FN et la Voix du Nord ont une histoire très houleuse.
Leur conflit avait été particulièrement médiatisé en décembre lorsque le journal avait pris position contre le FN, dans une édition titrée "Pourquoi le Front national nous inquiète", avant les élections régionales où le parti d'extrême droite était en position de l'emporter (mais ne l'a finalement pas fait). Furieux, les cadres du FN l'avaient accusé d'avoir une "ligne éditoriale volontairement militante" et de lancer "des fatwas contre [leurs] concitoyens"

Quelques mots répétés en boucle

Pascal Wallart, chef du bureau d'Hénin-Beaumont, est nommément mis en cause par l'organe de presse du FN, qui s'appuie sur une conférence qu'il a donnée au Club de la presse du Nord-Pas de Calais. Une vidéo de l'intervention du journaliste est diffusée dès le 17 janvier par Steeve Briois sur sa page Facebook.
Au début de la vidéo, trois petites secondes de la conférence et une phrase du journaliste sont mis en évidence (et répétées en boucle). Pascal Wallart y dit au sujet des habitants d'Hénin-Beaumont :"Beaucoup n'ont plus de conscience politique."

Pour le maire d'Hénin-Beaumont, ces propos sont une "insulte" aux habitants de sa ville. Tout cela est dans la droite ligne de l'argumentaire habituel du FN, qui s'en prend régulièrement à ceux qui cherchent à culpabiliser son électorat. Le journal municipal se fend donc d'un réquisitoire contre le journaliste, l'accusant de "censure", de "mépris", et de colporter des "ragots".
Il suffit de regarder la vidéo originale pour se rendre compte que le propos du journaliste est bien plus nuancé que ce que le seul extrait martelé pouvait laisser entendre. Il ajoute ceci au sujet des habitants de la ville :
 "Ils ont juste envie qu'on s'occupe d'eux […] Il y a un paupérisme extraordinaire, avec des gens dont on ne s'occupe plus depuis bien longtemps […] Auparavant, c'étaient les patrons des mines qui avaient un rôle paternaliste que les politiques ont remplacé dans les années 1960, 1970, 1980. Puis à un moment donné, ils s'en sont fichus et ne s'en sont plus occupés.
Les gens-là se sont sentis ballottés, en plus au rythme des guerres internes entre socialistes et communistes qui animent depuis vingt à trente ans le bassin minier. Là, ils sont juste tombés dans les bras de gens qui s'occupent d'eux, et la conscience politique, je crois qu'ils n'en ont plus grand-chose à faire aujourd'hui."
                     Digues intellectuelles et morales  
M. Wallart, également auteur du livre Ma ville couleur bleu Marine, est un bouc émissaire historique de Steeve Briois. Dès 2009, alors que ce dernier était conseiller municipal de la ville du Pas-de-Calais, il l'accusait déjà de "partialité" et de "mauvaise foi" sur son blog, où il commente fréquemment ses articles. 
Le 17 décembre 2015, La Voie d'Hénin, page Facebook qui fustige régulièrement l'opposition municipale et avait relayé la vidéo de M. Briois (et donc soupçonnée de grande proximité avec la mairie), avait également ciblé le journaliste en l'accusant de"protéger une ancienne élue socialiste".

 December 17, 2015 · Edited Pascal Wallart, chef d'agence de la Voix du Nord, protège t il une ancienne elue socialiste d'un gros scandale ? Était ce la raison de la soirée organisée à la veille du second tour dans les locaux de la Voix du Nord avec les elus de l'opposition ? Réponse dans les prochains jours










Des mises en cause qui sont montées d'un cran depuis l'arrivée du Front national à la mairie et qui ont conduit La Voix du Nord à publier, le 19 janvier, un article de mise au point contre l'attitude des élus à son égard. Un rédacteur en chef du quotidien y écrivait alors ceci :
"A Hénin-Beaumont, certaines digues intellectuelles et morales ont été franchies. Notre rédaction ne reçoit plus aucune information de la mairie ? Soit. Nos journalistes ne disposent plus du dossier des délibérations lors des conseils municipaux ? Re soit. Mais dans le dernier bulletin municipal, des journalistes sont nommés, l’un d’eux qualifié de « maître dans l’art de la désinformation ».
Sur le web, certains vont plus loin dans la brutalité, la vulgarité, le mauvais goût : une consœur est surnommée « La Bébette » ; d’un autre, on ose écrire « il va faire une descente d’organes »… Assurément, à Hénin, certains ont perdu leur sang-froid. Qu’il me soit permis ici de redire la confiance de la rédaction en chef aux journalistes héninois, dont le travail n’est pas simple, ces derniers mois. À La Voix du Nord, nous conservons notre sang-froid. Et nous poursuivrons notre mission : vous informer, chers lecteurs, de tout ce qui se passe, à Hénin comme ailleurs."
Si la rédaction du quotidien n'a pas encore répondu à la "une" du journal municipal, la mairie d'Hénin-Beaumont semble déjà avoir prévu de poursuivre son feuilleton anti-Voix du Nord. Le dossier que Hénin-Beaumont c'est vous a consacré au quotidien régional s'achève d'un "A suivre" annonciateur d'un nouvel épisode.

jeudi 4 février 2016

Quousque tandem abutere Catilina patientia nostra ?

« Quousque tandem, Catilina, abutere patientia nostra ? » est une expression latine très célèbre tirée de la première des quatre Catilinaires de Marcus Tullius Cicéron. Elle signifie « Jusqu'à quand, Catilina, abuseras-tu de notre patience ? »
Cette expression, très dure, constitue le célèbre exorde du premier discours contre Catilina, prononcé par Cicéron au temple de Jupiter Stator le 8 novembre 63 av. J.-C.. Cicéron se proposait de démasquer et punir la deuxième conspiration de Catilina, une tentative de coup d'État contre la République romaine. Catilina était présent ce jour-là parmi les sénateurs, alors que sa tentative d'assassinat de Cicéron et son complot venaient d'être découverts.
J’aimerais utiliser cette expression en direction de nos élus pour que cessent la mascarade et l’hypocrisie du cumul des mandats et des fonctions. Le summum a été atteint ces derniers jours…

L'an dernier, "Le Trombinoscope" (annuaire professionnel du monde politique français) s'était ridiculisé en désignant S. Briois, maire d'Hénin-Beaumont, comme "élu local de l'année", en oubliant que ce maire FN, non seulement était concerné de près par les accusations contre son parti, en matière de financement de la campagne électorale présidentielle de 2012, mais qu'il avait également pris des mesures, en début de mandat, pointées du doigt ("expulsion" de la Ligue des droits de l'Homme, arrêté anti-mendicité dirigé contre les Rom's), sans parler de son attitude anti-démocratique vis-à-vis de l'opposition municipale.
Le même Trombinoscope vient d'atteindre le point de "non-crédibilité" en désignant la maire de Calais, Natacha Bouchart , comme "élue locale de l'année". Probablement parce qu'elle avait annoncé qu'elle abandonnait son mandat de sénatrice au profit de son suivant de liste, JF Rapin. Pour ne conserver que les mandats de maire, de présidente de la communauté d'agglomération du Calaisis et de vice-présidente du conseil régional. Rien que cela... 
Ce n'était pas suffisant pour occuper ses journées (Calais, cela vous dit quelque chose ?), puisqu'on vient d'apprendre que depuis la mi-janvier, elle est devenue l'assistante parlementaire de son successeur au Sénat, tout en étant indemnisée à plein temps... Belle entourloupe médiatique parce qu'en tant que sénatrice, ses cumuls d'indemnités faisaient que son "revenu" au Sénat, soumis à l’écrêtage, devait être proche de zéro. Tandis que sa paye en tant que salariée lui sera versée intégralement. 
Elle est donc gagnante sur 3 tableaux : 
- financièrement : elle perçoit plus que quand elle était sénatrice; serait-ce pour cela qu'elle a démissionné ? Ben non, voyons...
- image politique : elle a démissionné, de son propre chef, du Sénat pour ne pas cumuler...
- disponibilité : sénatrice, il y avait un minimum de présence à Paris, alors que son nouvel emploi, (que certains qualifieraient de fictif...) ne requiert pas de déplacement au Palais du Luxembourg.

Remarquez que son successeur, Jean-François Rapin, est un cumulard caricatural :
- maire de Merlimont;
- vice-président de la communauté de communes "Mer et Terres d'Opale";
- conseiller régional;
- sénateur;
Au niveau local et régional :
- président de l'association des maires du Pas-de-Calais;
- président de la commission « Mer et Littoral » du Pôle Métropolitain Côte d’Opale; 
- 1er Vice-Président du Parc naturel marin des estuaires picards et de la mer d’Opale;
- président du Conseil de rivage Manche – Mer du Nord (délégation régionale du Conservatoire du Littoral); 
Au niveau national :
-président de l’ANEL (Association Nationale des Elus du Littoral);
- membre du bureau du Conseil National de la Mer et des Littoraux et Président de la commission « Gestion des risques »;
- membre du CFL (Comité des Finances Locales).

Remarques : 
- seuls les 4 premiers mandats sont rémunérés; 
- je pense que JF Rapin n'exerce plus sa profession de médecin généraliste;
- depuis qu'il est sénateur, il est possible qu'il ait démissionné d'une de ses fonctions autres que les mandats politiques. Mais son site ne l'indique pas pour le moment...